Il faut arrêter de brûler tous les carburants fossiles. Pas en 2050, pas en 2035, maintenant. Cette idée est qualifiée de radicale, de punitive.

Là c’est la réalité qui est punitive, le monde autour de nous qui est radical. On ne peut pas ne pas l’être à notre tour.

Il ne faut pas demander la neutralité carbone en 2050, il faut demander zéro émissions au plus vite. 2030 par exemple. Ou 2025. Que les pays riches mènent l’effort, c’est eux qui, historiquement et encore actuellement, ont le plus contribué au carbone dans l’atmosphère.

Follow

J’ai pas ajouté de photos de famine à Madagascar, de déforestation à Bornéo ou au Brésil, de blanchissement de la Grande Barrière de Corail, de fonte des glaciers Groenlandais ou du permafrost sibérien, des fuites de méthane des industries fossiles, des cyclones bangladais ou caribéens, de l’impact de la sécheresse sur l’agriculture du Midwest américain, de celui des pluies sur les moissons en Europe, des Pakistanais et des Iraniens qui meurent de la chaleur… On vit une époque radicale.

· · Toot! · 2 · 2 · 1

D’ailleurs, j'aimerais votre avis, est-ce qu'un système comme ça serait facile à faire (et pertinent) en France ?

call4climate.com/

C'est un numéro de téléphone qui te demande ton code postal, et qui te met en contact avec le cabinet de ton député, sénateur, etc…

Si on veut une plus grande mobilisation, il faut la faciliter en lui donnat des outils. Là, c’est un standard téléphonique, un robot, et une liste de destinataires en fonction du code postal.

@joachim

Quand on me sort « écologie punitive » je réponds « économie de marché punitive ».
Les désastres naturels sont la conséquence de ces choix économiques criminels, au profit des 1% qui concentrent tout, et au détriment des autres, d'abord par la pauvreté, et plus tard par les catastrophes naturelles dues au dérèglement climatique.
La plus grande punition est lĂ .
Être privé de SUV c'est rien à côté.

@petitevieille Je ne sais pas si c'est « Ă©conomie de marchĂ© punitive Â» particulièrement.
Depuis que j'ai lu ce billet chez Jorion, qui distingue et dĂ©fini les trois Ă©lĂ©ments-clĂ©s, je me questionne en tout cas :

« Le discours commun confond très souvent capitalisme, Ă©conomie de marchĂ© et libĂ©ralisme. Si ces trois termes qualifient bien le système Ă©conomique actuel, rien ne les lie de manière constitutive. Â»

pauljorion.com/blog/2021/07/02

@joachim

@emmanuelc Dans le contexte du capitalisme au libéralisme radical, l'économie de marché devient particulièrement punitive. Mais c'est vrai que dans le contexte du salaire à vie, le marché n'est plus du tout le même.

@petitevieille @joachim

Sign in to participate in the conversation
boitam.eu

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!