Nettoyage de printemps dans mes onglets Firefox : un fil à dérouler, comme ça vous pouvez vous aussi charger plein de nouveaux onglets dans votre navigateur.

Début février j'apprenais l'existence d'une étude décrivant la probabilité élevée d'un effondrement systémique mondial à cause des changements climatiques.

mic.com/p/climate-changes-effe

Un livre à commander à ma libraire quand elle reprend du service, “Écologie, individualisme et course au bonheur”, avec un chapitre ‘Do it yourself : la petite bourgeoisie s’amuse’, je sens que c'est plutôt actuel

lemondealenvers.lautre.net/liv

Ça c'est un vieux document dont je n'ai toujours pas dépassé la première page, l'article d'un trader algorithmique qui dit “les amis, la crise climatique c'est la merde”. Je garde pour le lire quand même peut-être.

fichier-pdf.fr/2019/07/29/mesc

Une conférence intéressante (et amusante) sur le sujet des pollutions dues au numérique, par Nicolas Bordier & Wojciech Wojcik

youtube.com/watch?v=B1q5JZSmC0

Un article en anglais sur “la ville du quart d'heure”, proposition d'Anne Hidalgo qui décrit une ville où tout ce qui est utile est accessible à 15 minutes maximum de chez soi (c'était aussi une proposition du groupe MoViCo à Montreuil)

citylab.com/environment/2020/0

Évidemment, j'ai une petite larme à l'œil en lisant des trucs qui se basent sur le concept de "sortir de chez soi" 😬

Une très bonne introduction aux bonnes pratiques pour un web plus écologiques, par Romuald Priol pour l'hébergeur (vert) Infomaniak.

news.infomaniak.com/web-ecolog

Je crois que j'ai déjà partagé cet article qui remet en question le concept d'alternumérisme. Le numérique ne serait pas réformable et ne pourrait jamais remplir ses promesses utopiques émancipatrices. Il y a de quoi réfléchir sur le sujet.

internetactu.net/2020/02/13/de

Fin février : un article du Scientific American, par Zeynep Tufekci, nous propose des recommandations face à la crise du coronavirus. Hé ui, même en février on pouvait prévoir, n'en déplaise au gouvernement.

blogs.scientificamerican.com/o

La critique d'un livre qui a l'air super intéressant sur le concept de "Lo-TEK" (traditional ecological knowledge : savoirs écologiques traditionnels), en faveur d'un design résilient inspiré de pratiques culturelles indigènes.

gsd.harvard.edu/2020/02/first-

L'économie du Troc, argument qui sert à Adam Smith pour justifier l'invention de la monnaie et de l'économie de marché, était un mensonge. Aucun anthropologue n'a jamais vu d'économie basée sur le troc.

theatlantic.com/business/archi

À ce propos je conseille la lecture de Dette : 5000 ans d'histoire, par David Graeber, aux éditions Les lien qui libèrent.

editionslesliensquiliberent.fr

(et voilà un entretiens pertinent qui était dans un tout autre onglet youtube.com/watch?v=i25qwGrPNj)

Fin février j'étais tombé sur cette liste de causes probables de famines dans un futur proche. Je n'avais pas encore lu les documents liés quand j'en ai perdu l'intérêt, j'ai préféré me documenter sur la menace plus pressante du Coronavirus.

reddit.com/r/TinfoilHatTime/co

Il y a un mois je lisais que le traitement révoltant des Ouïgours par le pouvoir chinois profitait à au moins 80 marques, dont Adidas ou Nike, Apple, Google, Amazon, H&M, des groupes automobiles…

nitter.net/__Idiotix__/status/

En parlant du capitalisme et des grandes marques, voilà comment les lobbies du plastique (surtout Big Oil et Big Soda) ont lutté pour ne jamais porter la responsabilité du recyclage et du retraitement des plastiques qu'ils produisent.

rollingstone.com/culture/cultu

Morceaux choisis :

> Since 1950, the world has created 6.3 trillion kilograms of plastic waste — and 91 percent has never been recycled even once

> “It is easy to find American and European packaging polluting the countryside of Southeast Asia,” […] “When people in the global north throw something ‘away,’ much of it ends up in the global south because there is no such thing as ‘away.’”

> “The [plastic] water bottle has, in some way, become the mink coat or the pack of cigarettes”

Bref, “What we have in plastic is something that has made our lives more convenient and easier. But unless we figure out how to keep this out of the waste stream, it’s just going to kill us.”

« Les plastiques ont rendu nos vies plus pratiques et faciles. Mais si on ne trouve pas un moyen de les éliminer de nos déchets, ils nous tueront. »

@joachim de la même manière qu'on a accepté d'abandonner pas mal de vie privée pour un certain confort

Sign in to participate in the conversation
boitam.eu

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!